Retour

Points d'intérêts à ARZON

Le Village du Monteno

Contact

Le-monteno-arzon-morbihan-bretagne-sud © Le Monteno

Jusqu'aux années 1950, on l'appelait le Motteno et on racontait que les habitants parlaient avec un accent très particulier.

Pittoresque, ce village offre un très bel ensemble de maisons de pêcheurs traditionnelles des XVIIIè et XIXè siècles. En flânant à travers les venelles, on peut imaginer comment vivaient nos aïeux il y a quelques centaines d’années en Presqu’île de Rhuys. La mitoyenneté de ces habitations symboliserait, d’après les sociologues, la solidarité d’un corps de métier lié par le danger. Basses, pour mieux résister aux intempéries, elles possédaient des ouvertures petites, afin de  conserver la chaleur. La construction d’une maison était l’affaire de tout un village. Une fois les travaux terminés, le baptême de la nouvelle maison donnait lieu à une grande fête, au cours de laquelle on plaçait sur la façade, à l’intérieur d’une niche, la statue d’un saint. Ceux qu'on retrouve souvent sont Saint Yves, patron des Bretons (mais aussi des avocats), Marie, mais surtout sainte Anne, patronne des Bretons qui était particulièrement vénérée à Arzon en souvenir de la bataille contre les Hollandais en 1673.

L’ensemble de la famille vivait dans une pièce unique, qui possédait une grande cheminée. Quelques exemples de traditions savoureuses à raconter à vos amis au cours de la promenade ...

A table, le maître de maison prenait place face à la porte, pour autoriser ou refuser l’accès à ceux qui se présentaient ! Posséder un étage fut pendant longtemps un signe de richesse . Très souvent, on trouvait sous les toits un ensemble constitué d’un grenier (pour stocker le grain) et d'un fenil (pour le foin). C’est que le plus souvent, bien que navigant, on possédait derrière sa maison un courtil (petit jardin) où l’on élevait quelques poules, une vache, un cochon, afin d’avoir un complément de ressources. Souvent, c’était la femme du marin qui s’en occupait pendant que son homme était en mer. On y plantait aussi un pied de vigne, car selon une idée reçue en Presqu’île de Rhuys, la vigne nécessitait peu de soins et poussait tout seule ! Le dicton populaire disait « on s’occupe de sa vigne quand on a plus rien à faire ».

Le phylloxera au XIXè siècle détruisit une grande partie des vignes qui existaient en Presqu'île de Rhuys. Des cépages résistants à la maladie sont alors importées, notamment des Etats-Unis. Mais certaines variétés, comme le fameux noa, s’avèrent dangereuses pour la santé. Leur interdiction mettra un coup d’arrêt à la production de vin et d'alcool en Presqu’île de Rhuys.

On peut voir au Monteno la plus petite maison de la Presqu'île ...

Au départ de la Plage des Fontaines, on peut emprunter un sentier qui offre un très beau panorama sur le Golfe et ses îles. On peut y apercevoir notamment -l’île de Gavrinis, et son cairn, célèbre dans toute l’Europe pour son corridor aux parois décorées, ainsi que :

-l’ilôt d’Er Lannic, dont le double cromlech aujourd’hui en grande partie immergé, nous rappelle que les rivages de notre Presqu’île ont beaucoup évolué de la Préhistoire à nos jours.

Sur le sentier, la présence de nombreux parcs à huîtres rappellent que notre département du Morbihan est l’un des plus gros producteurs d’huîtres en France, 10 000 tonnes en moyenne chaque année. On peut observer l’autre rive du Golfe : les environs d’Arradon,  Larmor-Baden, Locmariaquer. Un chapelet d’îles et îlots marque l’entrée de la rivière d’Auray. La pittoresque Pointe de Bilgroix se profile à l’horizon. On aperçoit la silhouette de la statue de sainte Anne, érigée en 1988, toujours très aimée des Arzonnais depuis ... 1673 ! Elle protège, dit-on, ceux qui franchissent l’entrée du Golfe, où se trouve le deuxième courant le plus fort d’Europe, « le courant de la Jument ». Cette pointe de Bilgroix fut hélas, marquée par un meurtre tragique et sordide, qui resta longtemps dans les mémoires à la fin du XIXè siècle. Une jeune femme disparaît puis est retrouvée morte. L'enquête démontra qu'elle avait été assassinée par son amant car elle attendait un enfant. Le long procès qui s'ensuivit marqua durablement les Arzonnais, le jeune homme reconnu coupable, fut condamné au bagne, et passa vingt ans à Cayenne avant de revenir à Arzon, où le souvenir de son crime le poursuivit jusqu'à sa mort.

Accessibilité

L'établissement

  • Informations

Informations

Langues d'accueil

  • - français

Accueil

  • - Accès handicapés
  • - Groupes acceptés
  • - Animaux acceptés
  • Ouvert
  • Fermé
  • Aujourdhui

Retrouvez aux alentours

Le Village du Monteno

56640 ARZON

Voir sur la carte !


Probleme d'integration du module ConstellationFormOIContact.
Pour pouvoir fonctionner, le module doit se trouver sur une page de detail d'OI et il doit etre a la suite (apres ou en dessous) d'un module ConstellationObjTour a l'interieur de la page.

Veuillez verifier dans l'URL de la page que vous etes bien sur une page de detail d'OI, sinon tentez de repasser par la page de liste pour revenir sur la page de detail d'OI.