Idée balade : Dans les pas du paysan Yves Nicolazic

chemin creux Pluneret Chemin creux © Pierre Gallène – Mairie de Pluneret

L’histoire du circuit entre nature et culture

Un circuit entre nature et culture dans la campagne bocagère, à cheval sur les communes de Sainte Anne d’Auray et Pluneret.

Basilique et fontaine de saint anne d'auray
La basilique de Saint Anne d’Auray et la fontaine des apparitions ©Loïc Kersuzan – Morbihan Tourisme

Avant de devenir commune en 1950, Sainte Anne était une trêve de Pluneret et en lieu et place de la basilique de Saint-Anne d’Auray, se trouvait un lieu-dit nommé Bosseno. Un toponyme évoquant un champ qui cache des vestiges anciens, lié peut-être ici à la voie romaine qui traverse la commune. Yves Nicolazic travaillait ces champs. Par deux fois Sainte-Anne lui apparut. En 1625 il déterre une statue à son effigie. L’impact de ce récit et l’affluence des pèlerins feront du sanctuaire ce qu’il est aujourd’hui. Au départ de la mairie puis par la rue du Boterff (circuit balisé en jaune) on s’éloigne du bourg pour retrouver le galbe des chemins creux. Colonne vertébrale du bocage, ils guident avec majesté parmi les champs clos de talus.

 

Passé le village de Lomelec, Auray se présente à l’horizon, séparé par la vallée du Loch. Ici par temps calme, on se plaît à entendre le vacarme de métal et de sueur des troupes de Charles de Blois et Duguesclin, s’engageant dans les marais pour assaillir le château d’Auray.

De nouveau, le chemin creux flatte le marcheur en toute saison

Au printemps, les ficaires et les jacinthes tapissent le sol en alternance judicieuse.

En été, la frondaison offre une fraîcheur bien méritée et les herbes hautes… des rencontres impromptues avec le peuple du bocage. Rentrer de balade avec le souvenir d’un pic épeiche, d’une couleuvre ou d’un renardeau batifolant au coin du champ ne laisse personne indifférent, induit l’échange, enrichit et donne le sourire à chacun.

En automne, habitants et visiteurs prennent le temps de glaner quelques précieux fruits sauvages ou champignons dénichés dans un bruissement de feuilles déjà tombées ou qui ne sauraient tarder.

En hiver, se découvrent les seigneurs du bocage, ces arbres têtards centenaires, ces trognes. Ils trônent fièrement sur ces talus sans pourtant desceller la moindre pierre, comme en symbiose avec cette construction minérale. Ils donnent le « la » à cette forêt linéaire en dévoilant la mémoire des lieux à qui sait prendre le temps.

Informations utiles

Venez découvrir le patrimoine de Pluneret lors de balades guidées par l’animateur nature de la Mairie de Pluneret (tel 06 30 17 43 81) - animation-nature.pluneret@orange.fr - ou sur : https://www.pluneret.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.