Idée balade : Du chemin des fées à la citadelle de Belle-Ile

La plage de Port Fouquet, une large crique abritée et ensoleillée © CPIE Belle-Ile La plage de Port Fouquet, une large crique abritée et ensoleillée © CPIE Belle-Ile

Cette boucle un peu vallonnée que l’on emprunte sur environ 7 km, surplombe la mer sur la majorité de son parcours. Elle peut convenir au visiteur d’un jour pour une découverte partielle de Belle-Ile sans voiture. Bien que ne comportant pas de grande difficulté, cet itinéraire sera plus agréable avec de bonnes chaussures.

Le Palais, port d’attache

Une signalisation sur les trottoirs de Palais conduit à la gare routière et au CPIE/Maison de la Nature, point de départ de la balade.

©Yannick-Legal-Port de Le Palais à Belle ile en mer
Le port du Palais, vu de la Citadelle © Yannick Legal

Tout près – sur la route de Sauzon – apparaît sur la gauche une vieille maison jaune dite « du Jardinier du Roi » datant de la fin du 17e siècle. L’édicule de la fontaine St-Géran lui fait face. Dépassant la maison, s’ouvre sur la gauche le joli chemin des Fées, verdoyant et un peu secret, qui monte doucement. Après la petite route rectiligne qui mène au camping de Bordénéo, on descend un peu et… c’est la mer et la plage de Port Fouquet. Sa situation abritée favorise l’implantation des algues appréciées de nombreux coquillages.

Belle-Ile-en-Mer et son sentier côtier

Le sentier côtier qui part à droite de la plage remonte sur un plateau… le Sémaphore désaffecté de la Pointe de Taillefer apparaît déjà ! On peut en faire le tour après avoir franchi quatre vallons peu profonds. Au loin on distingue Quiberon.

Au-delà du deuxième vallon, les silènes maritimes aux fleurs blanches tapissent les bords du chemin. Un groupe de Pigeons bisets peut s’envoler de la falaise. Sur la gauche, la Pointe des Poulains ferme la baie.

Près du Sémaphore de Taillefer, une borne invite le marcheur à faire le tour de la pointe par la gauche. Ce site stratégique a été fortifié depuis 4 siècles : aux 17e  et 19e  par les Français et au 20e  par les Allemands. Cet ensemble est formé de dédales impressionnants égayés par les Ajoncs et les Cinéraires maritimes.  En repartant, face à l’ancien sémaphore, on longe des batteries de canon françaises du 19e siècle.

Les fortifications de Vauban

C’est pendant la traversée du hameau que l’on retrouve la route qui longe le parc et les bâtiments d’un centre de vacances. A l’angle de la dernière construction, à gauche, le sentier côtier descend vers la mer. On ne le quittera plus jusqu’à la Citadelle Vauban ! En contrebas du chemin, ne manquez pas d’admirer la plage de Castoul.

Sous un court tunnel, trente marches conduisent près de la Citadelle. On franchit la Porte de Secours. A droite, juste avant la porte du Donjon, la descente du fossé ramène au port de Palais, votre point de départ.

Renseignements : CPIE de Belle-Ile-en-mer (tél. 02 97 31 40 15)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.