Idée balade : l’estuaire du Scorff, un havre de paix

Une jolie palette de couleurs sur les rives du Scorff © Fanc Galivel Calme et paisible, le Scorff se transforme en miroir d'eau © Fanc Galivel

A travers bois, prés salés et roselières, entre eaux douces et eaux salées, le circuit du Scave au Scorff s’étend sur 11 km au cœur d’une nature aux paysages enchanteurs… et pourtant à deux pas de Lorient !

Après un départ de l’ancienne gare de Quéven, descendre la rue Anatole France puis rejoindre le parc de Kerzec.

Un patrimoine naturel préservé

Cheminant le long du ruisseau de Saint-Eloi vers l’estuaire du Scorff, une mosaïque de milieux naturels apparaît. Les paluds du Roze, entrecoupés de chenaux, sont propices à l’observation d’oiseaux nicheurs, migrateurs ou hivernants. Les bois de Kercadoret et de Bon Secours, sur les pentes abruptes de la vallée, offrent des vues superbes sur les méandres du Scorff.

La vallée du Scorff © L. KERSUZAN - Morbihan Tourisme
Les eaux vives du Scorff dévalent entre prairies et versants boisés © L. KERSUZAN – Morbihan Tourisme

De Lorient à Pont-Scorff, les eaux douces se mélangent aux eaux montantes de la mer après un parcours de 70 km à travers le Morbihan. Siècle après siècle, l’apport de sédiments a comblé le fond de la vallée, donnant cet aspect sinueux, permettant la colonisation des vasières salées par des plantes adaptées.

Graminées, joncs et plantes maritimes, abritent crabes verts, puces de mer et araignées-loups qui servent de nourriture aux oiseaux. Plus loin, à la confluence du Scave, l’apport d’eau douce a favorisé le développement de la roselière.

Une rivière et des hommes

Poissons et crustacés de l’estuaire ont très tôt constitué une ressource alimentaire pour la population. Celtes et gallo-romains appréciaient déjà les huîtres du Scorff et jusque vers 1970, la capture du saumon au carrelet se faisait lors de sa période de reproduction.

Avec la naissance de Lorient au 17e siècle, le cabotage se développe avec Pont-Scorff. L’estuaire offre à la Compagnie des Indes et à la Marine, des sites pour les chantiers navals et le stockage des munitions, notamment au Mentec, poudrière bâtie en 1878.

Ici le patrimoine raconte l’essor économique de la rade au 19e siècle : réseaux d’eau potable de Lorient (1886 et 1911), voie de chemin de fer (1885-1950). Quant à la chapelle N.-D. de Bon Secours, lieu de pèlerinage des marins au 18e siècle, sa reconstruction en 1954 rappelle le lourd tribut payé par Quéven à la guerre 1935-1945.

L’application numérique Rando Bretagne Sud guide sur les chemins tout en contant les patrimoines. Interactive, gratuite et téléchargeable sur l’App Store et le Play Store.

Informations utiles

Office de Tourisme Lorient Bretagne Sud - tél. 02 97 84 78 00 : www.lorientbretagnesudtourisme.fr/votre-sejour/randonnees.cfm
Les randonnées en Bretagne Sud : https://www.lorient-agglo.bzh/a-vivre/tourisme-et-loisirs/randonnees/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.