Idée balade : La Ria d’Etel, une petite mer dans les terres

La barre d'Etel et la Ria ! © M. SCHAFFNER - Morbihan Tourisme La barre d'Etel et les portes de la Ria, vues d'en-haut ! © M. SCHAFFNER - Morbihan Tourisme

S’il vous arrive de parcourir la Ria, depuis son embouchure, tout vous parlera de la mer ! Cette petite mer est sans cesse rejointe par les terres, ce qui confère à ce plan d’eau son caractère mixte, à la fois maritime et rural. S’éloignant des longues plages faisant le bonheur des touristes et des amoureux de nature, la rivière d’Etel serpente peu à peu dans les terres, créant un labyrinthe de paysages singuliers d’une rare beauté.

La célèbre barre d’Etel

La célèbre barre de sable qui bouche quelquefois son entrée, l’a rendue célèbre. Mouvante et redoutée des marins, elle bloquait souvent les chalutiers au port lorsqu’elle « était trop grosse » !

Première étape de votre périple, le port d’Etel, autrefois haut lieu de la pêche au thon. Les temps changent et les bateaux de plaisance ont remplacé les bateaux de pêche qui partaient pour des marées pendant de longues périodes. L’histoire d’Etel et de la Ria est imprégnée de cette époque où la pêche était florissante. Le Musée des Thoniers retrace cette histoire passée… ouvrez la porte… vous rencontrerez certainement d’anciens pêcheurs qui partageront leurs histoires de mer avec vous et avec tant de passion !

D’une rive à l’autre de la Ria, gare aux courants

Si vous voulez rejoindre l’autre rive, la traversée de la Ria avec le petit passeur vous évitera de remonter jusqu’à Pont-Lorois. Au détour du chemin, le petit port du Vieux passage à Plouhinec vous invite à la paresse. Asseyez-vous sur le banc pour regarder les belles maisons de pierre… si le banc est déjà occupé par un habitant du village, c’est une belle occasion de vous asseoir et de le faire parler des lieux !

Sinon, poursuivez la découverte, en bateau ou à pied le long du sentier côtier.

Sur l’eau, les courants parfois très forts selon l’heure de la marée secouent les kayakistes endurants. Pour les moins sportifs, une croisière permet de remonter la Ria jusqu’aux limites de navigation possible. Un bateau à fond plat s’impose alors pour naviguer et s’approcher des vasières… vous arrivez au royaume de l’huître né dans les années 1890 et toujours bien implanté.

Ecosystème remarquable du fait du mélange des eaux douces et saumâtres, la Ria abrite une flore et une faune très riches. Ici la nature laisse ses multiples marques et les activités humaines construisent le paysage.

Tel un petit poucet ayant semé ses cailloux, la Ria ne compte plus ses îlots ! Simples espaces inhabités pour certains, conservant des traces d’occupation humaine pour d’autres comme l’île de St-Cado.

Une belle découverte vous attend à pied ou sur l’eau de la Ria d’Etel !

Informations utiles

Office de tourisme Intercommunal Baie de Quiberon La Sublime : https://www.baiedequiberon.bzh/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.